Aller au contenu

Choisir des jumelles marines

Comment bien choisir ses jumelles marine, et quels sont les points sur lesquels il faut faire attention lors du choix de celles ci. Il faut absolument envisager leur utilisation dans les pires conditions, car c’est bien souvent là que l-on en a vraiment besoin. Imaginez vous donc de nuit, sous la pluie avec une grosse houle et une bouée à identifier.

Les points à vérifier

Etanches et anti-buée

Les jumelles marines doivent êtres étanches, c’est primordial. Croire qu’elles ne vont jamais se prendre un embrun est illusoire.

Cela va te pair avec le premier point. Imaginez que vous regardiez dans la jumelles pour ne rien y voir… c’est embarrassant. Les jumelles anti-buée sont forcement étanches puisque remplie d’azote.

importance: obligatoire

Mise au point: Réglage central ou sur chaque oeil ?

Il faut impérativement des jumelles dont la mise au point est sur chaque oeil. Les termes “autofocus”, “mise au point automatique” et consort sont en fait optiquement parlant faux. La mise au point est fixe et est fait sur l’hyperfocale. C’est un type de mise au point fixe qui rend une image nette d’un point assez proche (en général une 15 aines de mètres) à l’infini. Le réglage sur chaque oeil étant donc la correction dioptrique.

Rappelez vous, vous êtes avec 3m de houle, ca va être compliqué de mettre au point, non ?

Souvent ces jumelles sont dites Autofocus, Fixed focus, Sports-Auto-Focus (Steiner), Permafocus (Bushnell) ou il est précisé dans la fiche technique que l’image est nette de XX mètres jusqu’à l’infini.

On les reconnait car elles n’ont pas de molette centrale de mise au point.

importance: obligatoire

Diamètre lentille

Ce paramètre influe sur la quantité de lumière qui entre dans les jumelles. Et donc leur faculté à voir dans la pénombre. Il est donc préférable d’avoir une lentille assez grosse. Pour avoir essayé du 30 et du 50mm, à mon avis il faut obligatoirement du 50mm.

Il peut être intéressant d’avoir du 30mm, dans certains cas. Si vous naviguez que de jour et dans les zones très ensoleillée. C’est une très bon choix pour une seconde paire.

recommandé: 50mm

Grossissement

C’est le facteur de rapprochement des jumelles. Pour faire simple vous divisez la distance qui vous sépare de l’objet à identifier par le facteur de grossissement. Vous obtenez la distance virtuelle à laquelle vous le verriez sans jumelles.

avec un facteur de 7, objet à 210m : 210/7 = 30m avec un facteur de 15, objet à 210m : 210/15 = 14m

Vous vous dites déjà : “Autant prendre un gros facteur de grossissement !” Hé bien non car il faut stabiliser la visée, et vous êtes sur un bateau avec 3 mètres de houle, avec une paire en 15 vous n’arrivez jamais à la stabiliser.

Le facteur de grossissement maximum est directement lié à la taille de votre bateau. Si on reprend l’exemple donné, avec nos 3 mètres de houle, sur un voilier de 12m et sur un porte container de 200m l’un sera plus stable que l’autre et a aussi besoin de voir plus loin.

recommandé: 7, mini 6, maxi 10 sur un bateau de plaisance

Dégagement oculaire

C’est la distance optimale entre votre oeil et les oculaires de la jumelle. C’est très important pour les porteurs de lunettes que ce chiffre soit élevé. Sinon ils ne pourront pas utiliser les jumelles avec leur lunettes.

recommandé: mini 15mm pour les porteurs de lunettes

Compas

Il est appréciable, c’est en effet plus simple d’identifier et en même temps de relever le compas. Le faire en deux étapes c’est de plus une source d’erreur si la la zone est chargée visuellement. Vous pourriez ne pas relever le même point que celui vu dans les jumelles.

Si vous choisissez une paire de jumelles avec compas, veillez à ce que celui ci soit rétroéclairé, sinon de nuit ca va être compliqué.

Numérique ou analogique ?

Les numériques n’ont que des défauts. Il faut les calibrer en suivant une procédure. Vous l’avez sans doute déjà faite sur votre smartphone, elle sera ici similaire. Deuxième défaut si les piles sont à plat, le compas ne fonctionne plus, de jour comme de nuit.

Hémisphère ?

Attention Pentax par exemple à des jumelles spécifiques pour chaque hémisphères. Il faut mieux le savoir avant, on sait jamais.

recommande: compas analogique rétroéclairé

Echelle de distance

Franchement ca ne sert pas à grand chose, surtout si comme sur la plupart des modèles vous n’avez pas l’abaque qui va avec. On voit bien quand c’est grand/gros, même au loin.

Vous l’aurez surement, car de très nombreux modèles de jumelles marine en ont.

importance: faible

Flotantes

Au cas où elles passeraient par dessus bord, si elles ne le sont pas il existe des courroies flottantes.

importance: faible

En bref

Une paire étanche et anti-buée, avec une visée fixe (sans molette centrale) avec un grossissement compris entre 6 (petit voilier) et 10 (voilier d’une 20 aines de mètres) et une taille de lentille de 50mm. Dégagement oculaire de 15mm minimum pour les porteurs de lunettes. Avec un compas (analogique) c’est plus pratique pour faire un relevé en même temps que la visée. On s’assure qu’elles soient flottantes ou on commande une courroie qui l’est en plus.

Les modèles courants recommandés :

  • Bushnell Marine 7x50 compass (environ 250€)
  • Fujinon WPC-XL 7x50 (environ 280€)
  • Nikon 7x50CF WP global compass (380€)
  • Minox BN 7x50c (environ 200€)
  • Steiner Navigator pro 7x50c (environ 480€)

Celles que j’ai essayé

Steiner Firehawk 8x30 [à bord]

C’est une bonne paire de jumelles, le grossissement 8x ne change pas grand chose par rapport au 7x habituel des jumelles marines. Ces jumelles sont légères, et très compactes. La luminosité est cependant limite quand la nuit tombe. Par contre le point n'est pas fait sur l’infini, c’est vraiment pas pratique. Je les garde en seconde paire.

Steiner Firehawk 8x30

Bushnell Marine 7x50 compas

Ref : 137501

C’est une bonne paire de jumelles, à prix sympa, l’ergonomie est bonne. Elles respectent tous les points important de ce guide.

Les petits défauts:

  • les protections d’optiques n’ont pas de systèmes d’attache les rendant solidaires de la paire de jumelle.
  • elles sont grosses et assez lourdes.

Bushnell Marine 7x50 compas

Bushnell Marine 7x50 digital tilt

Ref : 137570

L’ergonomie est identique à la version compas simple. La seule différence est la verrue du compas en moins. Par contre gros défaut supplémentaire, le compas n’est pas rétroéclairé !

Bushnell Marine 7x50 digital tilt


Pour approfondir le sujet :